Blog

Quand la canicule éveille les consciences et soulève de nouveaux débats

La semaine de canicule qui frappe la France et l’Europe depuis plusieurs jours suscite de nombreux questionnements sur le réchauffement climatique. Or, existe-t-il véritablement un lien de causalité entre les épisodes caniculaires et le réchauffement de la planète ?
Il faut avant tout rappeler que météo et climat n’ont pas les mêmes temporalités et réalités : le climat est un état général climatique, une moyenne fiable et pérenne dans le temps. La météo est, quant à elle, beaucoup plus ponctuelle et changeante.
Ainsi, les variations de météo étant nombreuses, il est impossible d’affirmer que telle ou telle canicule est directement liée au réchauffement climatique. Il a cependant été prouvé que le réchauffement climatique augmente la fréquence et l’intensité des canicules ; ce qui est tout aussi désastreux en termes de risques, à la fois pour l’environnement, l’économie et les Hommes.

Les effets visibles de la canicule ont cependant joué un rôle d’accélérateur de la prise de conscience du réchauffement climatique. Parallèlement, la communication des dernières années sur le sujet et la connaissance augmentée des effets du changement climatique, ont donnée naissance à une demande accrue des citoyens de changements rapides au niveau des politiques mises en œuvre par le gouvernement et les entreprises.

La politique française de lutte contre le réchauffement a d’ores et déjà été jugée insuffisante en termes d’actions et de dispositifs par le Haut Conseil pour le Climat (HCC) : les objectifs de réduction des gaz à effet de serre n’ont pas été atteint depuis 4 ans. Les pouvoirs publics ne sont plus les seuls acteurs dont on doit attendre les solutions pour opérer une transition écologique : les entreprises ont elles aussi un rôle clé à jouer. Elles sont en effet identifiées comme des acteurs économiques qui se doivent d’agir rapidement pour le bien commun. Cela, en intégrant l’enjeu du réchauffement climatique au sein de leur stratégie et en fixant des objectifs chiffrés et datés de réduction de gaz à effet de serre.
De plus en plus d’entreprises sont invitées à évaluer les risques auxquels elles sont soumises, et de les anticiper en transformant en profondeur leurs modes de production, leur vision stratégique, leur rapport avec leurs parties prenantes et le dialogue avec l’externe.

Les entreprises doivent impérativement identifier l’enjeu climatique comme une opportunité d’innover et de repenser les processus industriels, de production et de consommation.
Ainsi, le temps est au changement… Il faut parvenir à comprendre les nouvelles habitudes et attentes citoyennes pour s’engager à y répondre et ainsi pérenniser son modèle d’entreprise sur le long terme.

 

Partager cet article

X
Articles récents /4